Le capteur de température T2 de nos amis de BroodMinder fait un grand bond en avant ce printemps. Le matériel reste inchangé, mais le cœur de ce petit capteur est complètement revu. En effet le logiciel embarqué est maintenant capable de détecter les événements au sein de la ruche. Un pas en avant majeur pour fiabiliser la détection d’essaimage.

Petit capteur, grands atouts !

Jusqu’ici le capteur BroodMinder T2 assurait la mesure de la température du couvain. Cette information est d’une grande utilité dans l’évaluation de la santé et de la dynamique de la colonie. Il permet ainsi de suivre plusieurs ruches dans un rucher et de comparer leurs comportements respectifs.

En 2020 ce capteur initialement passif, devient actif. Son nouveau micrologiciel intègre un algorithme qui, lors de la mesure de température, scrute la nature des variations. Lorsqu’une évolution anormale est détectée, il se met à “écouter” avec une oreille plus attentive. Si cette variation se confirme, à la prochaine mesure il enregistre une alerte. Celle-ci sera rapportée à l’utilisateur.

L’alerte est enregistrée en même temps que les mesures. Lorsque l’utilisateur prélèvera les données il verra qu’un “Temperature event” a eu lieu avec la date et l’heure précises.

Cet événement n’indique pas nécessairement une détection d’essaimage, comme nous le verrons plus bas, le capteur identifie également d’autres phénomènes.

Deux vues de l’App BroodMinder Apiary : A gauche la vue synthétique avec l’ensemble des capteurs du rucher. Celui de la ruche R8 montre une alerte le 18/05. A droite la vue de détail de la ruche R8 qui précise l’heure de l’événement.

Notification d’essaimage en temps réel

Le Hub (Cell ou WiFi) participe activement à la notification des événements. Lorsque le rucher est équipé de ce boitier de transmission automatique, l’apiculteur est notifié à l’instant même de l’événement.

Lorsque le T2 bascule en mode surveillance, le Hub, qui normalement scrute les informations toutes les heures, passe également en mode surveillance. Dans le cas où le capteur T2 confirme l’alerte, le Hub la transmet directement vers le cloud.

L’apiculteur recevra une notification par e-mail ou SMS !

Transmetteur de données broodminder participe activement à la détection d'essaimage

Essaimages enregistrés en haute fidélité

La possibilité de modifier la fréquence d’information est une autre option sympathique du nouveau T2-SM. Initialement fixé à 60 minutes, il est maintenant possible de configurer un relevé toutes les 15 minutes.

Les mesures qui en résultent sont extraordinaires. Le déclenchement et le déroulement de l’essaimage sont tracés avec une grande précision. Chaque séquence est clairement identifiable. A tel point que lorsque vous aurez la chance d’être sur place, nous vous conseillons de noter les observations à la minute près, pour bien pouvoir les corréler avec les mesures.

Un beau cas de détection d’essaimage

Il y a 15 jours notre ami Theo Hartmann qui avait installé quelques uns des nouveaux T2 dans son rucher, a reçu une alerte SMS l’informant qu’un événement avait lieu. Sur le relevé des mesures, en même temps que la température montait, il a vu chuter le poids de la ruche de 2kg, Le graphique ci-dessous le montre bien. Il s’est rendu au rucher et a trouvé l’essaim accroché à un arbre à proximité de la ruche.

Mais l’expérience ne s’arrête pas là. De façon remarquable, comme on peut le voir dans la suite du graphique de poids et la photo ci-dessous, les abeilles sont retournées à leur ruche une heure plus tard. Theo en a été témoin non sans un brin d’excitation !

Variations de poids et température dans la ruche lors d'un essaimage
L'essaim revient à sa ruche de départ après une excursion de 1 heure
L’essaim revient à sa ruche de départ après une excursion de 1 heure

Tout un monde à découvrir – l’exploration continue !

La mise au point du système SwarmMinder a démarré au printemps 2019. Elle a duré 15 mois car il nous faillait des essaims pour pouvoir le tester ! Durant ces deux printemps nous aurons scruté tous les essaimages possibles des deux côtés de l’Atlantique. Aussi, pour pallier au manque d’essaimages en hiver, BroodMinder a mis au point un simulateur d’essaimage. Très pratique pour effectuer des tests de détection, bien au chaud et sans danger 🙂

Le système est maintenant pleinement fonctionnel. Il fournit des informations inconnues auparavant qu’il faut apprendre a caractériser. Sur l’interprétation des données il nous reste beaucoup à découvrir. Par exemple, Théo a montré que le capteur enregistre différents types d’événements, autres que l’essaimage. Parfois il s’agit de signaux précurseurs, quelques jours avant l’essaimage…

Nous sommes au début d’une exploration. Si vous possédez un capteur T2 classique, mettez à jour le micrologiciel et lancez-vous dans l’aventure !

Faites-nous part de vos découvertes à support@mellisphera.com