C’est bien connu, le frelon asiatique –Vespa Velutina – exerce une forte pression sur les colonies. La ruche ne peut plus opérer normalement et risque un affaiblissement. A court de réserves ou de nouvelles abeilles la colonie peut avoir des difficultés à traverser l’hiver. La prédation s’exerce à la fin de l’été et durant l’automne, mais c’est le résultat d’un processus initié au printemps avec l’arrivée des reines fondatrices.

La reine des frelons prend ses quartiers

Au printemps les reines fondatrices sortent de leur hibernation et démarrent leur colonie dans un tout petit nid. C’est la colonie d’amorçage. Ce nid est relativement fragile. Pour cette raison la fondatrice s’installe souvent dans des endroits abrités. Charpentes et autres appentis sont des endroits privilégiés.

Un nid d'amorçage de frelon asiatique accroché à une poutre. Caractéristique de l'arrivée des reines fondatrices
Un nid de frelon asiatique en cours de contruction, accroché à la poutrelle d’un apentis

Le nid contient quelques alvéoles qui vont donner les toutes premières ouvrières de la colonie. Dans la photo suivante on distingue bien la structure du nid en cours de construction. Sur la photo ci dessous on y voit également quatre œufs.

La construction de ces nids est relativement rapide, environ deux à trois jours. Dans le cas présent, la reine fondatrice a déposé les œufs bien avant de l’avoir terminé. Il faut faire vite car c’est une période à risque !

Madame Velutina a également une stratégie de camouflage lorsqu’elle est dérangée sur son ouvrage. Elle se cache dans l’interstice entre l’enveloppe et les alvéoles. De cette façon elle passe inaperçue le temps que le danger disparaisse. Sur l’image on distingue ses ailes et rien de plus !

La reine des frelons se cache dans le nid en cas de danger
En cas de danger la fondatrice se cache derrière les alvéoles

Le nid est conçu de telle façon qu’il laisse un espace suffisant à la fondatrice pour se cacher autour du support des alvéoles. On l’imagine bien enroulée le thorax plie.

Vue en section du nid, l'emplacement au dessus des alvéoles permet à la reine de se cacher
Ce nid d’amorçage présente une double couche sur l’enveloppe externe. On y voir bien la chambre supérieure

Et voici la Reine des Frelons, Mme Velutina un peu fâchée qu’on lui ait décroché son T1 pour le mettre en pot.

La reine fondatrice piégèée dans un bocal avec son nid

En conclusion

Face au frelon asiatique prévenir est mieux que guérir. Au printemps l’arrivée des reines fondatrices est un moment clé pour limiter l’impact plus tard. Surveillez vos charpentes, faitages et autres poutres d’appentis. Ces endroits sont prisés par les fondatrices qui cherchent à élever leur première cohorte.


Liens externes

A lire aussi

Effet de la prédation du frelon asiatique sur le développement de la ruche

En fin de saison le frelon asiatique exerce une forte pression sur les abeilles. Mais quel est le vrai impact sur la ruche? comment le mesurer pour pouvoir agir effectivement?