Les fondations de l’apiculture numérique

Vous avez certainement entendu parler de ruches connectées. Celles-ci s’inscrivent dans un concept plus large : l’apiculture numérique.

L’expression Apiculture Numérique fait référence à une vision systémique de la pratique de l’apiculture. Il s’agit d’une intégration cohérente de l’ensemble d’informations utiles et nécessaires à l’apiculteur.

Les quatre piliers

De façon générale, l’apiculture numérique repose sur quatre piliers :

  • les colonies d’abeilles, avec ses paramètres vitaux
  • la nature, avec la météorologie et les floraisons
  • l’apiculteur qui constate et agit sur son environnement
  • la communauté qui ouvre le champ d’une compréhension approfondie.

C’est seulement lorsqu’on relie ces quatre sources d’information que le système peut être abordé dans son ensemble. Il devient alors possible de concevoir des services à forte valeur ajoutée.

  • Savoir qu’une miellée démarre est une information utile pour l’apiculteur. Pouvoir la relier avec la floraison environnante et la contextualiser grâce à l’historique des floraisons des années précédentes, c’est encore mieux.
  • Une ruche présentant une température de couvain en baisse est une information inquiétante qui pointe un couvain en déclin. Pouvoir la contextualiser avec les dernières opérations de l’apiculteur ou avec la dynamique des ruches voisines, c’est toujours mieux.

Fournir des renseignements décisionnels

L’objectif ultime de l’apiculture connectée est de fournir à l’apiculteur des renseignements décisionnels

Un renseignement est dit « décisionnel » (les Anglo-Saxons disent « actionable ») lorsqu’il est : rapidement compréhensible car exprimé dans le jargon du métier, mis en contexte, d’actualité à l’instant t et ouvrant la possibilité d’une action pour apporter une solution.

Dans cet état d’esprit, les apiculteurs professionnels disposent d’un nouveau levier pour optimiser leurs opérations.

Quant aux apiculteurs de loisir, ils peuvent compter sur un guide pour améliorer leur pratique s’ils débutent, ou pousser leurs recherches et expérimentations pour les plus curieux d’entre eux.

Dans les deux cas, la pratique de l’apiculture se voit transformée. Elle est plus intense, plus pertinente et plus précise.

Un sixième sens

Les outils numériques n’éloignent pas l’apiculteur de la nature. Au contraire, ils lui apportent des clés pour mieux comprendre des évènements qui se déroulent, trop souvent à l’écart de ses cinq sens.